Back to Posts

Vivre un concept étranger chez l’Haïtien !

Vivre un concept étranger chez l’Haïtien !

Auteur : Denis Douvens Castelly

Il n’y a pas de rose sans épines, ce  sont les termes adéquats pour faire allusion à un héritage..‌‌Au lendemain de l’indépendance et jusqu’à aujourd’hui , Haïti fait face à un ennemi . Un ennemi que beaucoup ont tenté de vaincre. Ils ont beau essayer de le traquer mais en finir avec lui demeure toujours énigmatique.

De gouvernements en gouvernements, Haïti ne cesse de tourner en rond comme dans un labyrinthe.‌‌En effet, la situation de ce pays nous retire de la voie du scepticisme pour nous mettre sur le chemin de l'évidence par ces termes : Après l’épopée c’est le drame. Saint-Domingue n’est plus et Haïti n’est pas encore née.‌‌De la gloire à la désillusion, ces termes, non mirobolants, résument l'histoire de l'ancienne perle des Antilles.

Les crises économiques et sociopolitiques  en Haïti raisonnent plus fort que le son de milliers de cymbales réunies.‌‌Face à sa lugubre situation, l’Haïtien ne se reconnaît plus. Ses aspirations et ses rêves sombrent dans le néant. Il devient l'exemple parfait pour expliquer les dires de Paulo Coelho : L’homme meurt lorsqu’il cesse de rêver .

Cela s'explique par son comportement et les mots qu'il repète au quotidien tel " Peyi sa pa ofri anyen , " Ane sa pap pase pou m pa lage pye m) "  . On déduit par là que vivre en Haïti pour l’Haïtien devient si néfaste qu’il est même prêt à défier la mort . Sans l’ombre d’un doute la vie en Haïti devient déloyale, funeste, toxique.

Blessé jusqu’aux os et occulté par la noirceur de ses pensées perdues, l’Haïtien n’espère pas un " demen miyò."‌‌Que peut on espérer pour pallier ce manque chez l’Haïtien ?

De toute évidence, ceux qui savent interpeller les loas, les saints, ceux qui croient en Jésus-Christ, le moment est venu d'intercéder. Que ses esprits permettent à l'Haïtien de se ressaisir. Est-ce une démarche vaine n'étant pas basé sur l'effort de l'être lui-même?

Loin de là, cela révèle l'immensité de la crise, un cas presque perdu. C'est aujourd'hui l'ultime moyen de se prémunir contre le pire qui apparait lentement à l'horizon.

Read Next

Le bodybuilding en Haïti, entre rêve et réalité