Back to Posts

L'occupation américaine ; une page d'histoire funeste pour les haïtiens

Auteur : Joame BAPTISNÉ

L'occupation américaine ; une page d'histoire funeste pour les haïtiens

L'Amérique aux Américains déclaration célèbre du Président américain James Monroe qui résume parfaitement l'hégémonie américaine dans le nouveau continent,  ainsi l’expansionnisme américain ne cessait de se manifester partout en Amérique latine et surtout en Amérique centrale et dans la Caraïbe.

Avec la construction du canal de Panama, le contrôle militaire de la région devenait une très grande obsession pour les dirigeants américains.‌‌L’intervention militaire et l’occupation américaine d’Haïti de 1915-1934 s’inscrivaient dans une politique globale de contrôle stratégique de la région.

D'un côté,  l’occupation américaine fut la conséquence de l’effondrement de l’État haïtien. Après 111 ans d’indépendance (1804-1915), les élites politiques haïtiennes n’étaient pas parvenues à doter le pays d’un État moderne.

Toutefois, en réalité, l'occupation militaire américaine a constitué pour Haïti un de ces événements externes qui accélèrent ou qui freinent le processus historique naturel des peuples, c'est une page noire de notre histoire nationale.

Haïti était devenu un espace invivable, incapable de prendre la voie du développement et de la modernisation, le pays était plongé dans une profonde crise et une situation de déréliction sans précédent. Donc, la situation politique d’alors était critique et intenable.

Pour reprendre Suzy Castor,  après un siècle d’indépendance, Haïti présentait toutes les caractéristiques de la stagnation économique et d’un profond déséquilibre social.

L'éminent professeur Yves Dorestal, de son côté, analysant la situation chaotique du pays a tenu une phrase choquante dans laquelle il a mis à nu la faiblesse de toutes nos institutions et la défaillance de l’État réactionnaire institué en Haïti au lendemain de l’assassinat du père-fondateur de la nation : " la seule chose qui n’est pas en crise en Haiti, c’est la crise elle même tant qu’elle est constante".

Nombreux sont ceux qui, à travers leurs études historiographiques et leurs recherches, ont tenté de retracer de manière spécifique ou circonstanciée les origines et causes de l’occupation Américaine de 1915. Pour certains dont Sténio Vincent et Cary Hector, il faut rechercher les causes du débarquement des blancs dans l’absence de cohésion sociale, la crise politique et la faillite des classes dirigeantes

Pour d’autres, dont les historiens Pierre Buteau,  Michel Soukar et le Professeur Jean Anil Louis Juste, il faut analyser le débarquement de l’occupant à partir de l’expansionnisme-impérialiste des Américains mis en place depuis la fameuse doctrine de Monroe en 1823. D’autant que l’impérialisme est le stade suprême du capitalisme s’il faut croire, Lénine.

Mais plus d'un siècle après l'occupation américaine,  à quel point en sommes nous?

Force est de constater que Haïti, est toujours confrontée à une panoplie de problèmes ; instabilité politique, précarité économique, vulnérabilité  environnementale, et selon certains nous subissons une nouvelle forme de colonisation, dans laquelle la politique, l'économie et le social sont pris en otage, démocratie déguisée, absence de l'État de droit, injustice sociale accrue, une société rongée par la misère et la discorde, on se demande finalement si Haïti avait tiré une quelconque leçon ou quelque chose de bon de l'occupation américaine de 1915, mais elle constitue néanmoins une preuve irréfutable de l'échec de l'État Haïtien.

Read Next

La migration de la jeunesse haïtienne vers l’extérieur, entre mauvaise gouvernance et la recherche d’un mieux-être