Back to Posts

Le Kidnapping, le Coronavirus COVID-19 des Haitiens.

Auteur: Semilien Louisius

L'année 2019,le symbole de cauchemar, de dépression, de psychose de peur pour certains comme pour d'autres  s'est enfin retirée pour céder sa place a une nouvelle année(2020). De  coutume, les souhaits de bonheur, de paix, d'amour et surtout de bon combat sont sur toutes les lèvres après pratiquement trois  (3) mois de pays lock pour exiger le départ du président Jovenel Moïse du pouvoir.

Sans ambage,l'année 2020 ne se fait pas prier pour déballer son colis (le kidnapping)  au peuple haïtien qui avait déjà le ras-le-bol de la situation socio-politique  précaire que connaît actuellement le pays.

Depuis le début du mois de janvier 2020, de nombreux cas  d'enlèvements et de séquestrations de personnes contre rançon  ont été recensés à Port -au -Prince et dans ses zones environnantes. Un phénomène qui fait penser aux années 2004-2008.   La population est aux abois suite à la montée en force de l'insécurité . Le porte-parole de la PNH, Michel-Ange Louis Jeune lors d' une conférence de presse au  commissariat de Delmas 33,  a  souligné que les  informations faisant croire à des enlèvements  enregistrés dans la commune de Delmas sont fausses. Ce sont  de pur et simple rumeur, ou campagne d'intoxication  venant d'un secteur visant à alarmer  la population. Une déclaration qui allait  tourner en boucle dans un laps de temps sur les réseaux sociaux.

En attendant le COVID-19    qui fait rage dans plus de cinquante (50) pays  à travers le monde depuis  janvier 2020, les haitiens vivent avec une peur bleue. “Je préfère vivre  en Chine ,le foyer du coronavirus à  l'heure actuelle ,au lieu de rester en Haïti ” a avoué  Douvens Castelli un étudiant en communication interrogé sur le kidnapping.

“Manman m' pa gen kòb non, se yon machann pèpè li ye, se malerèz li ye”   les paroles d'un jeune garçon enlevé et séquestré. Les malfrats ont laissé voir dans cette vidéo qui fait la une sur les réseaux sociaux ce jeune garçon plein d'avenir  lâchement assassiné.

Les kidnappeurs sont déterminés, ils  ont soif de sang, d'argent, de  drogue et de plaisir. Enfants,  jeunes, femmes , pauvres,  pour citer que cela, ne sont pas épargnés.

Nombreux sont ceux qui se questionnent sur l'origine du phénomène kidnapping qui est redevenu à la mode. Est-ce une stratégie de l'opposition pour affaiblir le pouvoir en place ? Est-ce une manœuvre du pouvoir en place pour déstabiliser l'opposition ? Est ce le fruit du hasard ou l'échec des missions des nations Unis pour la paix et la stabilité en Haïti ? Beaucoup de questions qui restent sans réponse.

En tout cas,qui que vous soyez ,les kidnappeurs sont dans la ville . Faites bien gaffe car ils sont en embuscades.

Read Next

A quel point en sommes-nous???