Back to Posts

LA TECHNOLOGIE AU SERVICE DE L'ÉDUCATION

Auteur : Joame BAPTISNÉ

LA TECHNOLOGIE AU SERVICE DE L'ÉDUCATION

La formation à distance est en plein essor et est de plus en plus utilisée pour poursuivre l'enseignement face à la pandémie de la Covid-19. Mais, entre disposition technologique et contraintes, plus d'un considère cette forme de formation comme une utopie. Qu'en est-il en réalité?

Aujourd'hui, les vecteurs de communication connaissent une importante évolution, qu'il s'agisse des supports de stockage, des techniques et des outils de diffusion ou d'accès à l'information permettant la formation à distance.

La formation à distance est l'ensemble des dispositifs et des modèles d'organisation qui ont pour but de fournir un enseignement ou un apprentissage à des individus qui sont distants de l'organisme prestataire de service. Ce mode de formation requiert des technologies spéciales de formation, de conception de cours, et des moyens de communication reposant essentiellement sur une technologie électronique.

Les caractéristiques du Téléapprentissage

La formation à distance présente plusieurs caractéristiques notamment  l'accessibilité, la contextualisation, la flexibilité, la diversification des interactions, la désaffectivation du savoir entre autres.

Aujourd'hui, les théories de l'apprentissage mettent l'accent sur deux dimensions : la participation active à des projets motivants et le travail en collaboration. Celles-ci constituent les deux éléments les plus importants de constructivisme : un fondement psychologique basé sur les écrits de Jean Piaget et une dimension psychosociale basée sur ceux de Lev S. Vygotsky.

Enjeux de la formation à distance

Néanmoins,  un nombre important de gens croient dur comme fer que l'intelligence technologique et logistique des intellectuels  fait face à trop de retard pour garantir un enseignement-apprentissage en ligne.  Donc une faible maitrise des technologies de l'information et de la communication s'avère un problème crucial et à cela s'ajoute plusieurs autres soucis majeurs ; dans les pays où l'énergie électrique est instable, des coupures électriques trop longues, gadget électronique déchargé, les cours à distance partent en fumée. Comment profiter d'un cours en ligne sans énergie électrique?

Plusieurs institutions de formation optent pour l'application whatsapp pour lancer des cours.  Pour certains, c'est très judicieux vu le nombre hallucinant d'utilisateur qui dépasse la bagatelle de 5 milliards de téléchargements sur PlayStore,  sans oublier une grande facilité d'utilisation, faible utilisation de données, et la possibilité d'accéder aux contenus même après la fin du cours.

La technologie de part l'un de ses principaux objectifs cherchant à rendre plus facile la vie de l'être humain via l'évolution technologique se veut toujours palier aux problèmes et soucis antérieurs. En effet, beaucoup de gens optent pour Telegram qui offre tant d'avantages par rapport à whatsapp, notamment des plateformes pouvant accueillir un plus grand nombre de participants ou encore la possibilité de transférer des documents très lourds, mais tout de même Telegram est moins appréciée par les mordus d'application de messagerie instantanée, avec seulement 500 millions d'utilisateurs à travers le monde contre 5 milliards pour Whatsapp.

L'inégalité des chances

On décèle aussi un problème d'inégalité et une confusion régnant dans l'enseignement à distance. L’enseignement à distance en temps de pandémie, c’est comme une loterie, parfois on gagne, parfois on perd. Une famille ayant deux enfants dans la même école primaire a constaté l'inadéquation des cours, les professeurs n'ont pas le même niveau de maitrise technologique, et n'ont pas la même facilité d'adaptation. Les suivis varient beaucoup d’un élève à un autre, les profs n'ont pas tous les mêmes soucis.

Les notions restent les mêmes qu'en classe, mais la manière de les transmettre doit être tout de même adaptée. Le professeur doit se mettre dans la peau de l'étudiant qui demeure isolé malgré la technologie.

Pour certains étudiants, la formation à distance est synonyme de souplesse. Le système devient plus flexible, on commence quand on veut, on prend des pauses comme bon nous semble.

Un autre côté pour faire face au problème croissant engendré à cause des formations en lignes d'autres plateformes sont utilisées,  Zoom, Google Meet, Google Classroom, pour un meilleur télé apprentissage. Pour certains, la méthode audiovisuelle serait plus favorable,  ou pourrait mieux capter l'attention. En effet,  on se demande si réellement l'audiovisuel serait plus efficace que l'utilisation stricte d'une application de messagerie.

Une autre catégorie de personne sceptique va plus loin pour se demander un diplôme ou un certificat acquis par le biais de formation à distance. Aurait-il la même valeur que celui décroché après avoir complété un cursus dans une institution de formation.

D'autres ayant un penchant pour l'économie se réjouissent du fait que le télé apprentissage soit moins coûteux, non seulement la scolarité réduite,  mais aussi économie d'argent de poche, frais de transports et nul besoin de se procurer de documents (support dur).

Enfin,  ce dont il est certain, la formation à distance s'impose au coeur de cette crise sanitaire mondiale sans précédent. Il faut chercher à se protéger face à la propagation du virus et le confinement est fortement conseillé par les autorités.
Mais l'afflux de gens utilisant les TIC à longueur de journée, utilisant à tort ou à raison l'internet s'accroit considérablement, quels seraient les conséquences de cette nouvelle forme d'utilisation technologique de manière intensifiée et abusive? Il faut toujours avoir le contrôle, planifier un horaire diversifié, bâtir un agenda riche et multitâche car David Baltimore se questionne sur notre capacité de choisir les éléments de la technologie qui améliorent la qualité de vie et d'éviter ceux qui la détériorent ou encore Einstein aurait-il dit vrai, sur l'évidence de la technologie dépassant l'humanité?

Read Next

Devenir zombi, comment et pourquoi ?