Back to Posts

La fête des mères, une tradition en confinement ou en isolement ?

Auteure: Salia Édouard

La fête des mères, une tradition en confinement ou en isolement ?

La  fête des mères est une tradition du mois de mai depuis quelque temps. Si dans d'autres pays comme l'Allemagne on la célèbre le deuxième dimanche du mois de mai, en Haïti, le dernier dimanche lui est consacré.

Les Grecs et les Romains sont reconnus pionniers de cette fête qui aujourd'hui s'installe dans le monde. Ils (les Romains et les Grecs) organisaient à l'origine des cérémonies en l'honneur de Rhéa et Cybèle, des divinités reconnues mères des dieux au printemps. Cependant, aujourd'hui c'est une fête moderne avec pour but d'honorer les mamans et leur incommensurable travail. Dans chaque région, on lui doit une journée.

La fête des mères en Haïti‌‌

Les mamans en Haïti sont pour la plupart des héroïnes. Pour certains, le mot qui devrait décrire ces êtres  n'existe pas. Ce qui insinue qu'elles sont extraordinaires. Une affirmation qui oblige bien sûr à remonter jusqu'à  l'époque où les chansons : "dèmè, dèmè , fè kè manmi kontan" se faisaient entendre de quelques  marchandes ambulantes transportant avec elles des fleurs de couleurs  rouges, blanches... et aussi des cadeaux. Une bonne initiative pour plusieurs qui en profitent pour offrir des présents à leur maman. Mais, cette tradition semble disparaître à petit feu, ce qui pourrait arranger ceux qui n'apprécient  pas l'idée. Ils veulent plutôt s'arranger du côté de cet auteur qui croit que le nom d'une maman ne doit pas être écrit uniquement une fois par an, mais prononcé toute l'année. Pourquoi donc  consacrer seulement une journée à celles qui sont considérées comme le socle de la famille?

Plus loin, Marlie, jeune étudiante voit très mal l'action des jeunes qui, pendant presque toute l'année ne témoignent aucun respect à leur maman et leur offre en ce jour des cadeaux. À quoi ça leur servirait?

La fête des mères, et le confinement, une première ?

Confinement exigé, Covid-19 oblige. Cependant, la responsabilité de mère n'a pas changé. Les  réseaux sociaux, les organisateurs d'événements, les chefs d'entreprise n'ont pas aussi chômé. Ils tentent toutefois retenir allumée la flamme de cette fête qui, selon le constat de plus d'un, perd de sa flamme de jour en jour. Pendant ces jours, des émissions sont tournées en leur honneur, des concerts en ligne  sans oublier des rabais proposés par des entreprises. Une panoplie d'activités pour embellir la journée de ces roses, pour répéter Jean Gastaldi.

Une maman c'est comme du coton : elle est douce à l'intérieur comme à l'extérieur et nettoie tous les maux. Et pour elle, qui nettoie ses maux? ‌‌Serait-ce la journée de la fête des mères ?

Read Next

Je ne peux pas respirer