Back to Posts

Deuxième édition de la manifestation scientifique et technologique dans les locaux de Saint Louis de Gonzague

Auteur Semilien LOUISIUS

Deuxième édition de la manifestation technologique dans les locaux de Saint Louis de Gonzague

L'institution Saint Louis de Gonzague  a été une fois de plus ce samedi 07 mars 2020 le centre de la  deuxième  édition de la manifestation scientique organisée par Expo sciences Haïti, une activité qui vise à valoriser les efforts scientifiques
des jeunes haitiens pour le bien de la société selon les initiateurs de l'activité.

Il était 11h du matin et l'institution Saint Louis de Gonzague  était la sphère  de diverses activités scientifiques et technologiques. Entre  conférence sur le développement de la technologie et la science en Haïti et aussi exposition de quatorze (14) projets  ayant rapport à la science,la chimie, la technique et l'ingénierie pour ne citer que cela,les invités avaient de quoi apprécier.

Malgré  les faibles moyens techniques et technologiques dont ils disposent pour la réalisation de leurs projets, les participants ont pu montrer au jury de quoi ils sont capables selon certains visiteurs qui croient que ces  projets  conçus par des écoliers issus de plusieurs  établissements scolaires du pays. Ils laissent  voir en eux les potentiels du pays sur les plans technologique et scientifique.

Pour Almenord Karl Daryll, l'un des co-équipiers de l'équipe Royal Lynx  du collège Saint Joseph du Cap-Haïtien, leur projet consiste à fabriquer des poclain électroniques qui selon lui peuvent  contribuer dans la lutte contre le réchauffement climatique et pouvant également diminuer considérablement la consommation pétrolière.

De son côté, Junior Vilsaint et son équipe Team Robotic of Saint Louis de Gonzague, avec leur projet ,veulent attirer l'attention des autorités haïtiennes  sur Canaan Ville, un projet du gouvernement de René Garcia Préval en réalisant la maquette d'une ville sans insdustrie  à l'échelle internationale . Selon lui,les industries constituent la source de la pollution de l'air. "Nous les jeunes, nous voulons vivre, nous voulons avoir de belles villes en Haïti  pour attirer plus de touristes et accroître l'économie du pays" a t-il conclut.

Il faut noter que cette  équipe composée de Vilsaint de Menos et Singer aura à représenter Haiti avec ce projet(en deux phases) au concours International  First Lego  League regroupant plus de cent (100) pays.

Anne Marie Krishhnan Chéry et Maranatha Mondé du collège Méthodiste de Frères de leur côté, disent vouloir aider Haiti ainsi que  le monde  dans l'élimination des déchets plastiques. Ces derniers,  d'après elles
, représentent une menace pour la santé et l'environnement mondial. C'est pourquoi, elles proposent de boyer les plastiques pour la fabrication de blocs utilisables dans   la construction...

La technologie est vraiment nécessaire au développement d'Haiti, nombreux sont les jeunes qui fabriquent de manière extraordinaire des gadgets malgré le manque d'appareils sophistiqués dans le pays.

Quand est-ce que l'État prendra conscience que le pays a besoin d'une politique technologique pour le bien-être des citoyens?

Où sont passés les réalisations des technocrates qui ont dirigé ce pays?

Read Next

2020, peut-on encore parler d'inégalité des femmes par rapport aux hommes?