Back to Posts

COVID-19,entre suspicions généralisées et vérité du commun des mortels

Auteur semilien LOUISIUS

COVID-19,entre suspicions généralisées et  vérité du commun des mortels.

Les archives de l’histoire regorgent de plusieurs épisodes d’épidémie qui a marqué son cours. Citons entre autres    la variole ou peste cyprien qui a affecté l’empire romain entre l’an 249 et 262 de notre ère. Ensuite,la pandémie de grippe de 1918 produite, il y a plus de 100 ans, a fait plus de  50 millions de morts  après la première guerre mondiale. Enfin, la peste bubonique du XIVème siècle qui  a décimé l’Europe. Apparue en Chine en décembre 2019, la COVID-19 fait l'objet de plusieurs suspicions.

Les corona virus font partie d’une vaste famille  de virus dont certains infectent les animaux et d’autres, l’homme. Ils doivent leur nom aux protéines en forme de couronne qu'ils possèdent et les enveloppent.
Guerre économique et biologique entre  les États Unis d’Amérique et la Chine, signes annonciateur de la fin de ce monde,virus  fabriqué au laboratoire pour  réduire  la population mondiale estimée aujourd’hui à environ 7.6 milliards d’habitants ,sont entre autres des suspicions qui entourent le nouveau Corona virus,l'actuelle pandémie.
Beethens Frédérique pense qu’il est imprudent de croire  que la pandémie COVID-19 est  un signe de la fin de ce monde comme l’affirme avec véhémence certains religieux. Les coronavirus ne sont pas à  leur premiers spectres  dans le monde ,a-t-il déclaré.

"Le SRAS-cov apparu en Chine en 2002 a fait plus de 8000 cas de contamination, près de 700 décès soit un taux de mortalité de 10%, a fait savoir monsieur Frédérique. Plus loin, l'étudiant en médecine a raconté que le MERS-cov du Moyen-Orient,recensé pour la première fois en Arabie Saoudite compte dans ses archives plus de 1500 cas dans 20 pays et a causé environ 500 morts ". Toutefois, il se dit confiant dans les travaux des scientifiques dans la quête d’un vaccin pour l’éradiquer. Ce que certains estime comme la fin de tous.

« Il y a tellement de trucs qui circulent sur les réseaux sociaux  que l'on ne sait pas en quoi ou qui croire. Personnellement, je ne pense pas que ce  virus soit innocent »  a souligné le journaliste David Gilles qui  estime qu’il y a  une main puissante derrière sa propagation. Mais, il croit qu’on n’est pas encore au stade de la fin de ce monde. Pour le journaliste,la COVID-19 est plutôt un moyen pour réduire la population mondiale. "Les vieillards, les malades, entre autres meurent parce qu’ils sont considérés comme des handicapes aux sociétés » a fait remarquer M. Gilles qui met l’accent sur amenuisement des décès dans la classe dominante.

Claudy Bastien,étudiant en relation internationale quant à lui, estime que la pandémie corona virus est une crise sanitaire mondiale exceptionnelle qui peut déboucher sur une crise économique et humanitaire aigüe. D'un revers de main,il rejette l’idée  que la COVID-19 soit la fin de ce monde ou commandité par un petit groupe d’autocrates parce que  le monde a connu des moments pires que celui que nous vivons actuellement.
Le diplomate pense que les scientifiques  et les économistes doivent se   mettre a pied-œuvre pour faire face a cette pandémie.

Il faut noter qu'au moment de la rédaction de l’article,  les chiffres officiels obtenus par l’Agence française de presse (AFP), le monde compte plus d’un million de cas de Covid-19 confirmés et plus de 60 milles décès.

Une chose est sûre,  la souffrance économique qu’elle nous fera  subir amènera de nombreuses personnes à remettre en question les prémices du matérialisme d’une manière que le monde n’a peut-être jamais envisagé auparavant. Lorsque les choses sont si profondément secouées en quelques brèves semaines , tout ce que nous avions considéré comme acquis est en jeu ( santé, liberté de circulation, lois prévisibles de l’économie et du commerce) toutes les hypothèses sont envisagées.

J’aimerais vous laisser avec ces trois petites questions afin de fixer votre position sur la crise.

Comment sommes nous réellement arrivés là?

Quel sera le sort des pays du Sud ?

Comment freiner définitivement cette pandémie qui met le monde à genoux?

Read Next

Port-au-Prince,quatrième ville la plus sale du monde, comment?