Back to Posts

Amour au XXIe siècle, offrir des fleurs au banc des accusés

Auteur: Denis Douvens CASTELLY

Amour au XXIe siècle, offrir des fleurs au banc des accusés

De la rencontre à l'engagement en passant, parfois, par la rupture, les fleurs racontèrent  l'histoire de la relation amoureuse. Les fleurs représentaient tout un symbole pour la femme. Atout de séduction, marque d’affection…, c’était l’un des meilleurs cadeaux pour faire plaisir à la femme.  Néanmoins, à présent, la tendance n’est presque plus la même. Le langage des fleurs, si élégant, est méconnu de plus d'un. L'attente semble être de plus en plus différente pour cette génération.  Est-ce parce que le réchauffement climatique a entraîné la disparition des fleurs ou encore le climat amoureux issu de la modernisation des relations de couple a changé ?

« Mignonne, allons voir si la rose

Qui ce matin avait déclose

Sa robe de pourpre au soleil,

A point perdu cette vesprée

Les plis de sa robe pourprée,

Et son teint au vôtre pareil... »

Le lien qui unissait les femmes et les fleurs est très ancien. Bien avant notre époque, les déclarations d’amour se faisaient traditionnellement avec des cadeaux, notamment des fleurs. Pour séduire la femme, il convenait non seulement d’exprimer ses sentiments, mais également de valoriser ses indéniables qualités féminines. Or, la fleur était considérée  comme un symbole poétique pour parler d’une femme et au fil de son histoire, elle s’est forgé un langage complexe. Chez les poètes, on trouvait en la rose l’allégorie de l’amour : "Prends cette rose aimable comme toi, qui sers de rose aux roses les plus belles, disait Pierre de Ronsard. De son côté, le parfait gentleman exprimait son amour en vénérant sa dulcinée et en lui offrant des fleurs.

Offrir un magnifique bouquet de fleurs à la femme aimée, et convoitée a été, pendant très longtemps, le geste romantique par excellence. Ce geste de la part d'un homme le rendait plus séduisant et même plus sociable. Qui voudrait d'un bien-aimé qui n'offre pas de fleurs ?

De nos jours, les mentalités ont changé, les besoins ont changé, les priorités ont changé, le langage a changé. Il devient de plus en plus rare de voir une collègue de travail sourire après avoir lu les mots doux qui accompagnent un joli bouquet de fleurs. Il devient de plus en plus rare d'entendre une femme dire à son amie :"j'ai reçu de jolies fleurs." De plus en plus rare de voir un homme noter "fleurs" dans son budget mensuel. La raison est peut-être qu'après un match difficile, le matériel ait pris le dessus sur l'amour dans les relations. Du moins, c'est ce que les faits qui nous parviennent au quotidien nous permettent de comprendre. En effet, l'accent est beaucoup plus mis sur l'argent que sur l'amour dans bien de relations. Pas besoin d’être séduisant, sociable comme dans le temps, plus besoin d'offrir des fleurs. Bon, il faut avoir en poche l'argent de plusieurs bouquets de fleurs tout au moins. Il suffit de satisfaire le désir de la personne qui ne se porte que sur le matériel.

Olby, un jeune homme contacté par Entretien2000 sur le sujet nous explique son expérience : « Après avoir fait la rencontre d’une demoiselle sur Facebook, j’ai voulu la côtoyer pour mieux la découvrir. Au bout d’un moment, elle m’a demandé de lui acheter le dernier né d'une grande marque de smartphone. J’ai posé comme condition d’avoir en échange des relations intimes avec elle, ce qu'elle a accepté sans hésiter ». Wilbas de son côté nous raconte, encore choqué, son expérience vécue récemment : « Pour l'anniversaire de mon ex, j'ai décidé de lui envoyer de jolies roses accompagnées d'une invitation. Inquiet de voir qu'elle ne m'a pas appelé pour me remercier et me dire si elle a accepté ou non l'invitation, j'ai décidé de le faire. Sèchement, elle m'a répondu qu'elle les a effectivement reçues mais qu'elle ne savait pas quoi en faire, que ç'aurait été mieux de choisir des fleurs artificielles, qu'elle s'attendait à beaucoup plus, qu'elle n'en avait pas besoin ».

Ces deux faits nous aident à voir comment, de nos jours, on priorise les acquis avant d’évoquer les valeurs, la personnalité, le charme, avant de profiter du langage élégant de l'amour en offrant des fleurs. En conséquence, les hommes mettent de côté la galanterie et cherchent à attirer l'attention de l'être aimé en mettant en avant ce qu'ils possèdent. Ils se disent : « qui veut perdre son temps offre des fleurs, qui veut atteindre son objectif fait le show avec l'argent des fleurs ».

On se lasse d’être romantique

Si dans le temps on était obligé de faire bonne impression auprès de la gente féminine pour être considéré comme un homme galant, séducteur, être romantique, aujourd'hui sonne comme être un pauvre con sensible et gentillet. Plus question d'offrir des fleurs dès le premier rendez-vous pour marquer des points. Plus question d'en envoyer par la suite pour montrer ses bonnes intentions au risque de recevoir un joli petit message bien assaisonné du genre : « Mwen pa bezwen nèg k ap vin  pran pòz resite ti powèm, kwochi bouch yo an sekwa, mache ak ti flè nan men pran pòz Oswald Durand yo la non ». Ou encore : « Pa pase sou kote ti cheri vin  dwat, m ap di w davans mwen gen bil pou m peye, m pa nan pale franse ak moun ».

Les chanceux ne reçoivent pas ces messages mais devraient savoir, ce texte leur en offre l'occasion, que leurs noms sont cités à titre d'exemple dans les discussions entre amies pour le "gentil petit chouchounet trop mignon qui m'envoie des fleurs depuis 15 ans " Bon, avouons qu'il a un peu exagéré pour le temps notre chouchounet. Bref, on se lasse de plus en plus du romantisme. Les fleurs ne sont plus désormais que des fleurs et les mots que des mots.

La fin du romantisme ?

Il est clair que les relations amoureuses ont bien changé. On est loin de ces hommes créatifs qui faisaient la cour, loin de ces lettres pleines de romance et de poésie, des bouquets de fleurs symbolisant la flamme qui débordait dans les cœurs. On est loin de l’amour courtois. L’amour se construit sur un autre mode sémantique. Les relations de couples ont changé, la façon d'exprimer ses sentiments a changé, la façon d'aimer a subi de profondes modifications. Les plus beaux messages d'amour pour plus d'un sont ceux dans lesquelles le ou la partenaire indique le montant transféré sur son compte. L'argent, encore l'argent, toujours l'argent.

Pour se défendre, celles et ceux qui sont contre ce qu'ils appellent « les anciennes bonnes pratiques en amour », avancent que le progrès d'une relation dépend d'abord et surtout de l'argent. S'il est vrai que les bonnes anciennes pratiques ne suffisent pas, accorder une place trop importante au matériel jusqu'à en faire une obsession nuit grandement à la bonne santé d'une relation amoureuse. Il conviendrait donc de faire l'équilibre. L'argent, oui, de manière rationnelle, mais aussi les gestes d'amour comme envoyer de jolis bouquets de fleurs, de jolis textes d'amour, les sourires complices en public, les appels inattendus en cours de journée, les dîners aux chandelles.... De là, on peut voir que la stabilité qu'on recherche dans les relations actuellement n'est pas si loin qu'on le croit. De simples gestes peuvent tout changer. Les relations seraient plus belles si l'on s'envoyait de temps en temps des lettres et des fleurs, le monde serait plus beau si l'on s'envoyait de temps en temps des lettres et des fleurs.

Read Next

Les nudes, nouvelle forme de preuve d'amour presque incontournable